• Hi everyone ! Alors vos vacances, ça se passe comment ?
    On continue cette fois-ci avec une petit article qui n'en est pas un. Il ne s'agit là que d'un bonus, pour passer le temps, en attendant le prochain article. Aujourd'hui donc, pas de polémique, pas de rhétorique, pas d'ironie, pas de... macaronis. Comment ça il y en a jamais eu ?  
    Bref... Comme disait Alvare Sanchez de Moncades dans cette citation que j’ai trouvé dans l’emballage d’un chocolat dont le nom m’échappe : Si l'on ne disait que des choses utiles, il se ferait un grand silence dans le monde.

    Hier, c’était le 10 août. (Non ! Non ! Pas la peine de me remercier…) Et hier était jour de deux événements plus ou moins importants. Tout d’abord, la Super Lune, qui n’est autre qu’une pleine lune qui colle à l’approche optimale de la Lune à la planète dont elle en est l’unique satellite. En fait, la distance entre la Terre et son astre lunaire varie chaque mois entre 356 410 km et 406 740 km, et c’est quand cette distance se fait minimale que le phénomène, appelé d’ailleurs périgée-syzygie dans un contexte plus “scientifique”, se produit. MERCI WIKIPEDIA !!!
    À l’œil nu, la lune parait un peu plus grande que durant les jours de pleines lunes habituelles, et aussi plus brillante, de quoi combler de joie les cœurs des Loups-garous errant dans la nuit. Allongé sur une terrasse, j’ai pris quelques instants de mes longs moments d’observation “astronomique” pour prendre ces quelques clichés. Vous m’excuserez néanmoins pour la qualité des photos.
    Super Lune vu du Maroc le 10/08/2014

    Super Lune vu du Maroc le 10/08/2014
    Super Lune vu du Maroc le 10/08/2014
    Super Lune vu du Maroc le 10/08/2014
    Super Lune vu du Maroc le 10/08/2014
    Pour cette dernière, j'ai un peu tremblé de la main. Ça donne finalement un joli haricot brillant, que j'ai finalement décidé de garder.
    Super Lune vu du Maroc le 10/08/2014
    La Super Lune a coïncidé cette année avec le 35ème anniversaire de l’album Off the Wall, un album dont on n’entend presque pas parler au sein de la communauté des fans, et qui pourtant recèle quelques beaux titres. Je pense notamment à “Don’t Stop Till You Get Enough”, “She’s out of my Life” ou encore “Rock With You”, pour ne citer que les plus connus. Off the Wall rappelons-le tout de même est le premier album solo de Michael chez Epic, c'est son premier album en tant qu'adulte, indépendant de la famille Jackson, mais aussi son premier gros succès. En mélangeant funk, disco et pop, l'album a su faire de son auteur une immense star, une star qui trois ans plus tard accédera au rang de légende avec Thriller en 1982.

    Bon je crois que je vais m’arrêter là pour ce petit article bonus, le prochain “vrai article” ne devrait pas trop tarder, je vous dis donc à bientôt.


    © Tous droits réservés - Les photos ci-dessous sont la propriété de MJKoP77. 


    1 commentaire
  •  Photo pourrie prise avec mon téléphone d'un ciel gris

    Aujourd’hui, un ciel gris vient chagriner cette journée déjà maussade chez chacun des fans de Michael Jackson. Non, il ne pleut pas ! Non on ne pleure pas ! Les yeux de la plus part d’entre nous racornis à force de verser des flots, les larmes nous manquent, laissant cette petite lueur au fond de nous s’enflammer, la petite étincelle d’un grand espoir, celui de voir le King of Pop de retour parmi nous.

    Déjà 5 ans qu’il n’est plus là, 5 ans durant lesquels les différentes coïncidences, les diverses incohérences dans les événements qui ont suivi ce 25 juin 2009, ont créé la polémique entre les fans de la grande légende. Décédé, assassiné ou vivant ? Des hypothèses qui n’ont fait que croître, s’étayer au fil de ces 5 ans, des théories qui ont divisé la communauté des fans en plusieurs partis, qui malgré leurs points de vue divergents s’accordaient lorsqu’il s’agissait de parler du génie créatif de leur idole, s’associaient lorsqu’il s’agissait de défendre Michael contre tous les commérages à son égard, dansaient, chantaient  au rythme de cette musique qu’ils chérissent tant.

    Nous sommes cette communauté, nous sommes les fans du meilleur artiste de tous les temps, chose dont on ne peut qu’être fiers. Un vrai artiste, quelqu’un qui a su nous faire rêver, nous donner de l’espoir, un génie que dire de plus.

    Un maître dont même le talon du mocassin se situe à hauteur vertigineuse pour ces pseudos-artistes qui font le buzz de nos jours, des commerçants qu’on pourrait d’ailleurs qualifier de …...euh…..pantinolesques (;) à Lady J.)

    Bref, un grand merci à Michael Jackson pour tout son “talon”, et un chapeau bas pour tous les fans du King of Pop.


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique