• Bouc émissaire

    Bouc émissaire

    Tête en bras, sous mes défroques
    Je m'édifie du noir une bicoque
    Je revis ma genèse, celle de celui
    Dont l’ethnie jouit d'un bel usufruit

    Usufruitier à mon aurore d'un bouc
    Je me laisse pousser sa barbe cœur en touque
    De l'anarchie à la haine que j'abjurais
    Dans ces terres-là, il ne pouvait pâturer

    Quelques boucs, de sottise, s'ornent
    Voient du révoqué un brin de fête
    L'herbe de ces terres aiguise leurs cornes
    Misérables blancs-becs en perdent la tête

    Ainsi fit signe le renard vireux
    Phytophage vous êtes, ô piètre vision
    Dérision digne d'un encéphale cireux
    Quel cirque niais seyant à révision !

    *******

    Bouc en cœur, sans pébroque
    Je m'égosille muet, mouillé des loques
    De l’intempérie ne rendant point sourire
    Du bouc qui souffre pour guérir

    Sensé et veillant à me voir ravi
    En selle, assaillant sous une averse
    Des pensées voulant priver de la vie
    Et celles souillant le chemin de traverse

    S'entama le duel du plus aiguisé
    Des crocs à tort et des cornes attisées
    Les chaos choraux aux œuvres creuses
    Aux cœurs corrompus, à  crève preuse

    Ainsi vint l'ancre de salut
    Tenu du huitième vermoulu
    Funambule dans ma quête d'apôtre
    Je guette ma perte, celle des autres

     

     

    Texte, Dessin et Montage par MJKoP77© Tous droits réservés




    Tags Tags : , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lady J.
    Lundi 10 Août 2015 à 10:10

    Tu es aussi poète ? Un talent que j'ignorais chez toi... un de plus. Bravo pour ce texte, et le dessin :)


    Merci pour ton passage "chez moi".

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :