• La liberté d'expression, un concept à revoir

    Je suis Charlie mais

    Je suis Charlie mais...
    Tout d’abord je tiens à faire part de mes condoléances les plus sincères aux familles des victimes de l’attentat Charlie Hebdo, de ceux qui ont suivi et des massacres à venir sûrement si la situation continue dans cette lancée.

    Je tiens aussi à féliciter tout le monde, toutes races et religions comprises, pour la solidarité dont on a fait preuve vis-à-vis de cet évènement tragique. Cependant, j’ai un avis assez décalé, concernant cette liberté d’expression que tout le monde se met à revendiquer en masse ces deux derniers jours, et en écrivant ces lignes j’hésite encore à rendre publique cet avis de peur qu’on ne le comprenne mal.

    Bon... Les défunts dessinateurs de chez Charlie Hebdo, ont tout le temps défendu leur droit à la création, faisant des caricatures osées voire dérangeantes, tentant à chaque fois de pousser les limites du tabou encore plus. Je me permets de citer ici quelques unes de leurs publications, histoire de bien illustrer ce point de vue, avant de commencer à parler du mien.

    Caricature 1
    Caricature 2
    Caricature 3
    Caricature 4


    1- La liberté est sans limite:
    Je vais m’attarder premièrement sur le passage écrit par le grand Cabu. Ici, il expose son droit de rire de tout, car son humour est au service de la liberté d’expression. Il ajoute que ni les religions, ni les idéologies ne doivent entraver ce droit. Et c’est en partie ce qui me dérange. Il s’agit de s’accorder le droit d’exprimer ses opinions sans limites, puis de confisquer ce même droit à ceux qui ne sont pas du même avis. Dois-je vraiment développer plus? La contradiction pour moi est évidente. Je ne nie point qu’une telle remarque peut aussi bien fonctionner dans l’autre sens, c’est pour ça d’ailleurs que rentre en jeu cette célèbre phrase: “Ma liberté s’arrête là ou commence celle des autres” Doit-on donc parler d’un liberté sans limite? Surtout quand il s’agit plus de semer de la haine entre les communautés plutôt que de dénoncer quoique ce soit.


    2-Et ma liberté à moi?
    Maintenant, supposons que je mette mon cœur de côté, le voilà donc sur mon bureau juste ici. Que maintenant je me mette moi aussi au dessin. Disons que je vais faire des caricatures, je dessinerais des personnes dans des postures vachement dégradantes, je vous épargne les détails, je vais pousser l’humour encore plus loin que celui de Charlie Hebdo, seulement moi ça ne sera pas des gens à barbes que je vais dessiner mais les victimes de cet attentat. Alors que tout le monde est triste de leur sort, que tous sont en deuil, seriez-vous capables de tolérer de telles créations? Ça serait sûrement inhumain, et pourtant je pourrais moi-même revendiquer ma liberté d’expression. Bon même sans cœur, j’ai mal au cœur de dire des choses pareilles, mais bon…. D’ailleurs, en parlant de cette sensation désagréable ressentie face à mes dessins imaginaires, qui nous dit que ceux visés par les caricatures de CharlieHebdo, n’ont pas ressenti la même en les voyant. Je vous laisse méditer là-dessus, avec votre cerveau et votre cœur.

     

    3-Un dernier petit détail
    En parlant de ce qui est humain et ce qui ne l’est pas, je dédie ce dernier paragraphe à tous ces politiciens qui, alors que la France est en deuil, parviennent tout de même à profiter de la situation pour assurer la promotion de leur campagne. Sérieusement, pensez aux familles ! Je ne sais pas, je dois vraiment vous expliquer qu’il existe des choses qu’on appelle: le coeur, la compassion, le scrupule? 
    Encore un preuve que dans ce cadre là, votre droit à la parole se doit presque de vous être retiré.

     

    Voilà, j’espère que mon point de vue ne sera pas mal compris. Je sais que pour vous c’est évident, mais bon je le préciserais quand même on ne sait jamais. Je ne défends pas les terroristes, ce qu’ils ont fait est intolérable. J’espère qu’ils bénéficieront du sort qu’ils méritent.   Je suis Charlie, car je suis contre la violence, je suis contre le terrorisme, mais…. Une liberté excessive et non respectueuse, fera plus de mal que de bien, elle sème la haine, mère de l'anarchie.


  • Commentaires

    3
    Jeudi 15 Janvier 2015 à 22:48

    Je suis tout à fait d'accord avec vous tous. Je pense que certes, on peut s'exprimer sur ce que l'on veut mais il y a la manière de le faire. Ils devraient se mettre à la place des personnes qu'ils attaquent, ridiculisent.

    Je n'avais jamais vu les caricatures que tu nous as présenté et pour être honnête je ne connaissais même pas Charlie hebdo comme beaucoup de gens qui se sont intéressés au journal seulement à cause de ce tragique évènement et dans quelques années ça leur sera passé, pareil avec les 3 millions d'exemplaires du journal achetés. Je tiens à préciser que je ne dis pas qu'il ne faut pas s'y intéresser, ce sont des faits graves, il faudrait être insensible pour ne pas le faire et j'admire la solidarité qui s'est développée, je déplore juste le fait qu'il ait fallu que des attentats se produisent ainsi que des massacres pour que les gens arrêtent de se taper dessus !

    Je présente aussi mes condoléances à la famille, aux amis... J'espère sincèrement que les responsables de ces atrocités seront punis en conséquence.

    2
    Lundi 12 Janvier 2015 à 21:04

    Le choix de la vidéo est très bien vu... Je me disais bien que c'est par rapport à ça.....

    Les victimes, et leur familles...... Ils ont été oubliés durant les heures qui ont suivi, après ce n'était que: "Oui nous sommes solidaires ojd ici parce que en s'attaquant à Charlie Hebdo, c'est  NOTRE liberté d'expression qui a été attaquée aussi...."

    Pour les politiques, j'adhère totalement. Je trouve tout de même malheureux le fait que la plupart des gens n'arrive pas à voir clair dans leur jeu.

    1
    Lady J.
    Lundi 12 Janvier 2015 à 19:58

    Je suis tout à fait d'accord avec toi. On ne pense pas assez au ressenti des personnes visées et c'est valable dans beaucoup de situations.

    J'ai volontairement supprimé mon article de jeudi Je Suis Charlie où j'apposais pas mal de "mais". Notamment Je Suis Charlie mais pas dupe, car manipulation des masses il y a, mais là n'est pas le problème. Ce qui me débecte c'est de voir l'image de ces politiques, ça ne m'inspire que dégoût devant une manipulation ou récupération émotionnelle, et encore plus, de voir cette réunion de canailles qui massacrent et financent le terrorisme à l'extérieur et versent des larmes de crocodiles lorsque ces mêmes terroristes frappent sur leur sol... Oui j'ai supprimé mon article car à force d'être Charlie, on en oublie les victimes et leurs familles...

    J'ai préféré remplacer l'article par l'amour d'une maman singe qui vient d'avoir son petit smile

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :