• Le Moonwalk

    Le pas de danse le plus connu du King of Pop, celui qu'on associe systématiquement à son nom. Donnant un petit effet de flottement par rapport au sol, un peu comme une sorte d'hydroglisseur, le Moonwalk reste aussi beau qu'attirant, aussi célèbre qu'énigmatique. Combien d'entre nous l'ont pratiqué sans relâche au rythme de "Billie Jean". On l'a tous fait, avouons.

    Bref, qu'on le nomme Moonwalk, Back-Slide (j'y reviendrais) ou le "truc de Michael Jackson", on connait tous plus ou moins sa magie, sa splendeur, écrire un article pour définir ce pas serait comme écrire une succincte fiche de présentation de Michael Jackson, c'est-à-dire inutile et sans grand apport pour vous, visiteur de ce blog. Pourquoi cet article ? C'est juste pour vous faire part d'une classification que j'aime bien appliquer au Moonwalk faite à partir de frivoles détails, des détails qui a priori échappent à pas mal. Mais avant, revenons brièvement si vous le voulez bien au tout début.
    Le Moonwalk n'est pas une invention de Michael Jackson, c'est une variante d'un pas du Breakdance, nommé le Back-Slide. Je vous expliquerai plus tard pourquoi j'utilise l'appellation de "variante". Comme je le disais MJ, n'est pas le créateur du Moonwalk, et n'a d'ailleurs jamais prétendu l'être. Bien au contraire, pour tous ses autres pas il a toujours mis en avance ses sources d'inspiration et ce que ce soit des mouvements de danse, Breakdance, claquettes, ou ses idoles, Fred Astaire, James Brown... D'ailleurs dans son autobiographie Moonwalk, Michael Jackson déclare : «C'était un pas de break-dance très sautillant, que les enfants noirs avaient inventé sur les trottoirs des ghettos. Alors, je me suis dit : «Je vais l’essayer». Et ça a marché. Trois gamins me l'ont appris. Ils m’ont appris la base, et je me suis entraîné tout seul.» MJ apportera plus tard une précision sur cette rencontre lors d’une interview exclusive au révérend Jesse Jackson lors de son émission Keep Hope Alive sur WGRB (28 mars 2005) : «Je traversais Harlem en voiture vers la fin des années 70, début des années 80, et je voyais ces enfants qui dansaient dans la rue, notamment un qui glissait en arrière, il faisait ce que j'appelle une danse à illusion. J'ai gardé ce pas en mémoire visuellement, je suis monté dans ma chambre à Encino et je me suis mis à le reproduire, à danser, à créer, à le perfectionner.»

    C'est durant l'émission Motown 25 : Yesterday Today and Forever que Michael Jackson interprète la première fois le Moonwalk. Une prestation de Bille Jean qui a marqué à tout jamais l'histoire de la Pop Music, mais qui n'a tout de même pas plu à notre petit Michael qui une fois seul dans sa loge s’effondra en larmes, déçu par son petit fail, passé pourtant inaperçu, lors de l’exécution du stop-on-the-toes (équilibre sur la pointe des pieds) juste après le Moonwalk. 
    Ce même Moonwalk est ce que j'appelle dans ma classification le Moonwalk des Breakdancers, ou des danseurs Hip Hop. Un Moonwalk beau à voir, dur à exécuter, mais dépassé de loin par le Moonwalk de Michael Jackson, deuxième Moonwalk de ma classification.

    Quelle est la différence entre les deux, la manière de l'exécuter et qui influe donc sur le rendu. Le Moonwalk de Michael Jackson se différencie du premier par un écart entre les jambes plus grand le rendant beaucoup plus dur à faire. Et faites-moi confiance, je sais vraiment de quoi je parle. Ce tout petit détail a un grand impact sur le rendu, regardez par vous même. Et c'est là où on voit tout le génie de Michael Jackson, et qui fait justement que même les danseurs les plus talentueux ne peuvent rivaliser avec lui.

    Mais Michael ne s'arrêta pas là, un autre Moonwalk, vraiment très très rare a vu le jour, il ne l'a fait qu'une seule fois, ou du moins je ne l'ai vu qu'une seule fois, voire deux. Il est tellement beau que je le mets à part dans la classification. Ce dernier est plus lent et dégage une puissance hors normes si bien que même l'illusion de flottement y est plus importante. La fameuse fois où je l'ai vu c'est dans le clip de Smooth Criminal, ça passe tellement vite que plusieurs fans, même en regardant le clip à plusieurs reprises n'y ont jamais fait gaffe.
    La seconde fois où j'ai vu un Moonwalk fort ressemblant c'est dans une des prestations live de Michael Jackson, pour la chanson Shake your Body (Down to the Ground) à Yokohama, Bad Tour 1987. Un moment incroyable où Michael enchaîne Moonwalk, Airwalk (= Moonwalk sur place), et Earthwalk (= Moonwalk à l'envers,vers l'avant). Je vous laisse admirer le chef-d'oeuvre.


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    2
    Jeudi 3 Juillet 2014 à 10:33

    Pour le Moonwalk de Smooth Criminal, je l'avais remarqué, mais je n'avais jamais vu qu'il était différent. D'ailleurs, l'autre fois quand tu m'en avais parlé, j'avais regardé et je n'avais pas vu la différence non plus. Mais cette fois, j'ai remarqué qu'il tournait son pied vers l'extérieur, alors tu m'étonnes que ça doit être difficile !

    En tout cas personne n'aura jamais la classe de Michael, ça m'a fait du bien de revoir cette perfection du mouvement, je crois que je vais me refaire une petite cession Michael Jackson's Vision :p

    1
    Mercredi 2 Juillet 2014 à 18:20

    Coucou !

    Wow tu m'apprends quelque chose : je ne savais pas que ce pas de danse s'appelait Moonwalk, c'est trop beau, presque magique quand c'est bien fait ;) merci pour cet article instructif, quasiment pédagogique... :) !!!  et en effet, Michael est unique !! quel bonheur de revoir cette vidéo :D

    Merci pour tous tes comm' (de rattrapage lol !)

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :