• MJ n'était pas fier d'être noir

    MJ n'était pas fier d'être noir

    En faisant défiler devant moi, il y a quelques jours déjà, les commentaires de la vidéo de A Place With No Name, celle dont j’avais parlé dans cet article, j’ai découvert pas mal de personnes qui, à l'égard des images des sessions de tournage de “In The Closet”, lançaient des phrases du genre :

    “[Insérer insulte].... Ce [Insérer insulte] de MJ qui n’est même pas fier de ses origines… [Insérer une phrase inutile]” ou encore “pas fier d’être noir”. Il y a bien sûr des variantes, ça dépend du vocabulaire de chacun.

    Bref, une petite guerre entre ces personnes-là et les admirateurs du King of Pop s’est aussitôt engagée. Elle a même atteint un assez haut degré de vulgarité, si bien qu’à l’heure où j’écris ces lignes, les quelques commentaires qui lui servaient d’armement ont presque tous été censurés.
    J’ai vraiment cru que l’affaire du changement de couleur de peau de Michael Jackson n’est mystère pour personne en ce monde. Et bien je suis bien bête de le croire a priori.

    Alors, pour faire simple MJ avait le vitiligo. Le vitiligo c’est quoi ? C’est une maladie de la peau qui se caractérise par une dépigmentation de celle-ci. Ceci se traduit par des taches blanches qui apparaissent puis s’étendent le long du corps.

    Déjà à l’époque de Thriller, Michael Jackson souffrait de cette infirmité qu’il tentait tant bien que mal de camoufler grâce au maquillage. Mais quand les taches blanches l’ont emporté sur sa couleur d’origine, il s’est vu obligé de renoncer à celle-ci. Bon, je ne vais pas trop m’étendre sur le sujet,  pour ceux qui voudraient aller plus loin, je mettrais quelques liens à la fin de l’article, je préfère là me pencher sur d’autres petits détails, si futiles qu’ils puissent paraître, et qui viennent pourtant étayer ce point de vue, quoique à ce stade de l’argumentation j'estime qu’il n’en a pas tellement besoin.

    Pour les personnes que j’ai cité précédemment, Michael Jackson serait raciste vis-à-vis de la communauté noire-américaine au point de transformer son corps, pour que la physionomie de celui-ci soit éloignée de celle des membres de cette communauté qu’il haïrait tant. Lancer de pareilles calomnies à l’égard du King of Pop, montre qu’on ne connaît finalement rien de lui, ni de sa vie, ni de sa musique, ni de ses créations.

    De sa vie parce qu’on ne sait sûrement pas que parmi les producteurs, les ingénieurs de sons, les techniciens… il y en avait certains qui ont travaillé avec le Roi de la Pop plus que d’autres, certains qui ont eu cette chance d’être ami de la légende, certains qui ont partcipé à la naissance de cette même légende... Quincy Jones, co-producteur de Thriller, l’album le plus vendu de tous les temps, puis de Bad considéré par plusieurs comme le paroxysme de la carrière du King, Rodney Jerkins, R.Kelly, Dr. Freeze, Teddy Riley, les co-producteurs de “Invincible”, et la liste est encore longue, cette liste des “blacks” qui ont inspiré MJ et ont été inspirés par lui. Alors non MJ n’était pas raciste.

    De sa musique, parce que parmi ses créations, Michael avait écrit et composé un paquet de chansons d’amour dont une partie a même eu droit à des clips. Un clip qui suit un modèle très courant : le chanteur qui par ses paroles tente de séduire la “belle femme du clip”. Depuis la Bad Era et jusqu’à la Invincible Era, MJ a fait 7 clips de la sorte. Peu, me diront certains pour une carrière aussi riche, mais n’oublions pas que c’est MJ et que pour lui clip rimait avec révolutionnaire, un modèle pris par tous n’était pas his cup of tea.
    Les sept clips sont en l’occurence :
    - The Way You Make Me Feel
    - Remember The Time
    - You Are Not Alone
    - In The Closet
    - Who Is It
    - Blood On The Dancefloor
    - You Rock My World

    Si l’on mettait de côté “You Are Not Alone” dont la “belle femme du clip” s’agit de sa femme de l’époque Lisa-Marie Presley, il nous reste six clips et donc six “belles femmes de clips”. Celle de Who Is It et Tatiana Thumbtzen du clip The Way You Make Me Feel toutes deux blanches de peau, Sybil Azur dans Blood on The Dancefloor qui elle est brune, et puis Naomie Campbell dans In The Closet, Iman dans Remember The Time et Kishaya Dudley dans You Rock My World qui elles sont de couleur noire. Le raciste que certains voient en MJ n’aurait jamais accepté une pareille distribution, non ?

    Tout ça pour dire que le Roi de la Pop était fier de ses origines, et ne manquait jamais l’occasion de le souligner. Je finirai cet article par un passage d’une lettre qu’a écrite Michael à Bill Pecky, un cameraman qui l’a longtemps côtoyé.

    “Je ne peux pas comprendre comment une personne peut en haïr une autre à cause de sa couleur de peau. J'aime toutes les races sur la planète Terre. Le préjugé est l'enfant de l'ignorance. Nous venons au monde nus et nous en repartirons nus. Et c’est une très bonne chose aussi, car cela me rappelle que je suis nu sous ma chemise, quelle que soit sa couleur.”


     

    Autres liens :
    Le vitligo selon Wikipedia
    Michael Jackson et le vitiligo par Elizabeth
    Michael Jackson aimait toutes les races de la planète par Elizabeth

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    7
    Jeudi 11 Septembre 2014 à 21:53

    Désolé pour le retard, je ne suis pas vraiment très très libre en ce moment !

    Merci pour tes comm's et ta visite my dear friend.

    6
    Dimanche 7 Septembre 2014 à 15:15

    Oui, apreuvi, ou dépreuvie, peut-être ?

    5
    Laydy J.
    Dimanche 7 Septembre 2014 à 14:44

    C'est qui cette Laydy J. qui s'incruste... zut j'ai fait une erreur :D !!

    4
    Laydy J.
    Dimanche 7 Septembre 2014 à 14:42

    Encore un article riche en informations sur Michael, bravo et merci !!!

    Pour en revenir à cette histoire de vitiligo, eh bien j'avoue que personnellement je l'ai ignoré pendant longtemps :/ et comme tu le soulignes, les "autres" (entendons les médias) nous abreuvent d'infos toutes aussi calomnieuses les unes que les autres... C'est affligeant et même plus que cela !

    Le contraire de preuve ? euh, je dirais ignorance, non ? enfin je ne sais pas... j'adore les néologismes et j'en use, mais là je coince :D !! j'aime bien ton "argutie" haha ;) ou "apreuvi"  mais c'est un mot laid :)

    Merci de tes nombreux comm' de rattrapages, c'est super sympa ;) !!!! j'ai supprimé un article car édité par erreur :/

    3
    Dimanche 7 Septembre 2014 à 13:18

    (Non, je crois pas que ce soit ça, cherche encore x) )

    Eh oui, je fais le complément d'article, en fait xD

    2
    Dimanche 7 Septembre 2014 à 12:52

    (le contraire de preuve? euh..... je sais pas trop à quoi ça pourrait ressembler.... "argutie"....? (je ne connaissais pas ce mot avant j'avoue))

    Et sinon je ne vois pas trop quoi ajouter ^^ tu as tout dit xD

    1
    Samedi 6 Septembre 2014 à 19:09

    Moi aussi pendant un moment je croyais que cette histoire de vitiligo était connue de tout le monde, mais en fait non, vu que les médias préfèrent répandre des calomnies sans preuves (comment est-ce qu'on appelle l'inverse d'une preuve, d'ailleurs ?) plutôt que nous apprendre la vérité.

    Non mais franchement la plupart des gens feraient mieux de se regarder avant de crier au racisme, d'autant plus que la plupart des gens qui accusent Michael de raciste sont sûrement des gens stupides, donc il y a des chances qu'ils soient eux-mêmes racistes, même si ce n'est pas forcément envers les noirs.

    Bref, les gens sont une race désespérante (oui, je suis raciste envers les gens (non je rigole (enfin c'est pas si drôle que ça mais je veux dire j'ai pas d'a priori sur les gens))).

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :