• Moonwalker


    Moonwalker, réalisé par Jerry Kramer et Collin Chilvers, est un film de Michael Jackson sorti en décembre 1988. Il comprend plusieurs vidéo-clips de MJ dont Smooth Criminal, Speed Demon, Leave Me Alone, pour ne citer que les plus célèbres.

    Dessin L'univers de Moonwalker-©Tous droits réservés-www.mjleblog.com
    Le film commence avec la magnifique chanson de Man in The Mirror. Une belle performance énergique ornée d'émotions dont j'avais parlé dans un précédent article. Après une suite d'objets symbolisant chacun une étape de l'éminente carrière du Roi de la Pop, tout un attirail que, par ailleurs, j'aimerais bien voir étalé dans ma chambre, vient une compilation, relatant dans leur ordre chronologique, les titres cultes de Michael Jackson, dès ses premiers pas avec les Jackson five et jusqu'à la Bad era.  Tiens, en parlant de Bad, juste après vient une sorte de parodie du clip de cette chanson, où des enfants interprètent les rôles des personnages du clip original. Ce nouveau clip fort marrant, est très impressionnant dans le sens où même les détails les plus futiles ont été respectés. Les déguisements, les mimiques, les plans et angles de prises, tout a été soigneusement reproduit. A la fin de notre parodie, notre Michael Jackson enfant et ses agents (enfants aussi), traversent une sorte de fumée magique qui leur rend leur apparence d'adultes, tandis qu'ils sortaient de ce qui est sûrement le studio où il filmait le clip de Bad, ils tombent nez à nez avec une horde de touristes. Bon, dit comme ça ne ressemble à rien. Ce qu'il faut comprendre c'est que tout le film se passe dans une sorte de monde imaginaire, un monde dénudé de toute logique, tout le long du film vous ne cesserez de vous demander, "Pourquoi?", "Hein?", "WTF?".... N’empêche, rien n'est laissé au hasard, tout est vraiment étudié, pour donner ce petit effet humoristique, tout en dénonçant bon nombre de problèmes auxquels est confronté Michael Jackson, dans sa vie de star. Je parlais tout à l'heure de touristes, en effet Hollywood est présenté ici comme un parc naturel où des safaris sont organisés, d'où la présence de touristes, qui d'ailleurs se montrent irrespectueux envers les règles du parc que rappelle pourtant une voix dans les hauts-parleurs. "Merci de ne pas prendre de photos, merci de ne pas nourrir les artistes". Cette image donnée à Hollywood est vraiment très drôle, mais surtout très engagée. Nos touristes, un mélange de d’humains réels et d'animations, un ensemble de paparazzis, pions de la presse à scandale, ainsi que des consommateurs de celle-ci, se mettent à pourchasser Michael Jackson dans son clip "Speed Demon", qui cédera d'ailleurs sa place à son confrère, "Leave me alone" traitant aussi du même sujet. Les deux formant tout un monde extravagant, un univers propre à Michael où l'on se perd facilement si l'on ne connaît pas les contextes de chacun des ses astres.

    On est là à presque 35 minutes de la bande vidéo, l'heure restante constitue la partie dite "narrative", un film ordinaire. Je ne vais naturellement pas vous spoiler l'histoire, qui en fin de compte est assez simple. Michael interprète son propre rôle, ce qu'il est vraiment, c'est-à-dire un enfant éternel, un Peter Pan aimant de tout son cœur les enfants, mais aussi un protecteur de ceux-ci. D'ailleurs même l'histoire du film est puérile, un gentil Michael, notre héro, un super méchant qui veut mettre le monde à ses genoux, le tout saupoudré de magie et de musique, le résultat : un beau film à regarder en famille, comme on n'en voit plus de nos jours. A côté de l'histoire on aura la chance de voir l'excellent clip de Smooth Criminal, puis à la fin la reprise de "Come Together" des Beatles.

    Moonwalker n'est pas seulement une partie de l'univers de Michael Jackson, mais aussi un des nombreux records du King of Pop puisqu'il devient le film musical le plus vendu de tout les temps. Il sera aussi source d'inspiration de nombreux produits dérivés dans un jeu vidéo. Et j'en suis d'ailleurs vraiment très fan, j'ai d'ailleurs toujours voulu en faire un Letsplay, c'est dans mes projets. Pour les connaisseurs, il y en a trois versions, une en 3D isométrique en borne arcade, une version 2D plateforme dans la Mega Drive et la Master System, et une version ordinateur en 2D vu de dessus que j'ai pas encore testé.


     Commentaire sur l'image: ©Dessin de MJKoP77-Tous droits réservés
    C'est une image que j'avais créé il y a pas mal de temps déjà, pour représenter justement cet effet univers qu'est Moonwalker. Vous y verrez d'ailleurs plusieurs éléments du film qui forment cette espèce de constellation Moonwalkienne.
     

    Tags Tags : , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    3
    Samedi 21 Juin 2014 à 10:27

    Avec ma soeur, on regardait tout le temps ce film, avant que l'ordi ne soit au bout du rouleau et qu'on n'ait plus le film T_T

    2
    Samedi 14 Juin 2014 à 12:02

    C'est vraiment bizarre, au moment où j'écrivais l'article je n'avais que l'embarras du choix pour la vidéo j'ai donc choisi la meilleure, mais là j'ai recherché sur Youtube il y en a plus une seule. On dirait que Sony a fait sa tournée. Je vais voir ce que je peux faire.

    1
    Vendredi 13 Juin 2014 à 15:49

    Merci beaucoup pour ce bel article, tu es un grand passionné... tu nous apprends des choses, un grand merci pour ce généreux partage !

    Snif, impossible de voir la vidéo elle n'est plus disponible :(

    Bravo pour ton dessin ;)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :