• Un génie créatif

    Dessin de UchibusterDes chansons légendaires à l’instar de Billie Jean, Thriller, Beat it, des chansons douces emplies d’émotions comme Heal The world, Cry, des chansons qui nous donnent envie de danser, Love Never Felt So Good, Don’t Stop Till You Get Enough, des chansons diverses et variées, de genres fluctués, de rythmiques fort distinguées ; dur à croire que tout ces titres sont l’oeuvre d’une seule et même personne, et pourtant…
    J’ai souvent parlé de chansons de Michael Jackson, et j’en reparlerai encore pendant longtemps hihi, et hormis en de rares occasions, on s’est toujours concentré sur le contenu de la chanson, mais jamais sur le processus de sa création. Comme vous l’avez sûrement appréhendé au fil des articles, Michael Jackson était quelqu’un qui se consacrait corps et âme à son art, accaparant à lui seul les ficelles rythmant ses morceaux, préférant perfectionner lui-même son oeuvre, en dépit des avis et compétences du staff technique qui l’accompagnait. Et pourtant, contrairement à ce qu’on pourrait penser, Michael n’excellait pas dans la lecture et l’écriture de la musique, il ne composait pas en rédigeant des notes, puis en les essayant. Comment faisait-il ? Tout se passait dans sa tête. Dans sa déposition du procès de 1994 dans lequel Crystal Cartier accuse Michael de l’avoir plagiée en composant Dangerous, le King of Pop déclare: “The lyrics, the strings, the chords, everything comes at the moment like a gift that is put right into your head and that's how I hear it Les paroles, les cordes, les accords, tout vient en un moment, tel un cadeau qui est directement mis dans votre tête et c’est ainsi que je l’entends.
    Ainsi, après avoir écouté sa future chanson en son for intérieur, Michael, armé d’un micro, commence, par sa voix uniquement, à enregistrer la chanson faisant preuve de compétences inouïes niveau Beatboxing. Je vous laisse admirer la vidéo qui suit.

    Ce n’est qu’en suite qu’il écrit la musique, et qu’il la joue. Michael savait jouer d’ailleurs pas mal d’instruments, certes pas de façon prodige, mais quand même. À plusieurs reprises dans les crédits de l’album HIStory, Michael Jackson y est mentionné comme keyboardiste, guitariste, batteur et percussionniste. Le plus étrange dans l’histoire, est que notre Roi de la Pop n’a jamais reçu de formation musicale, tout son savoir-faire, et ce que ce soit dans la musique ou le Showbiz, lui a été légué par son père dans le cadre d’une éducation très sévère. Cela ne l’a tout de même pas empêché de composer des chefs-d’oeuvre musicaux qui ont laissé ébahis même les plus illustres des ingénieurs et producteurs qui travaillaient sur les morceaux que Michael ramenait au studio. Et c'est  sur ce témoignage de Robb Hoffman, ingénieur du son faisant partie de l'équipe de MJ, que je finirai cet article :

    One morning MJ came in with a new song he had written overnight. We called in a guitar player, and Michael sang every note of every chord to him. “'Here’s the first chord, first note, second note, third note. Here’s the second chord first note, second note, third note', etc etc. We then witnessed him giving the most heartfelt and profound vocal performance, live in the control room through an SM57. He would sing us an entire string arrangement, every part. Steve Porcaro once told me he witnessed MJ doing that with the string section in the room. Had it all in his head, harmony and everything. Not just little eight bar loop ideas. He would actually sing the entire arrangement into a micro-cassette recorder complete with stops and fills

    Un matin, MJ est venu avec une nouvelle chanson qu'il avait écrite pendant la nuit. Nous avons appelé un guitariste, et Michael lui a chanté chaque note de chaque accord «Voici le premier accord, la première note, deuxième note, la troisième note. Voici la deuxième première note du deuxième accord, seconde note, la troisième note », etc etc. Nous avons été témoins de la performance vocale la plus sincère et profonde de sa part, en live dans la salle de contrôle à travers un SM57. Il nous a chanté tout un arrangement de cordes, chaque partie. Steve Porcaro m'a dit une fois qu'il a vu MJ faire cela avec la section de cordes dans la salle. Il avait tout dans sa tête, l'harmonie et tout. Il n’avait pas seulement quelques petites idées. Il pouvait en fait chanter l'ensemble de l’arrangement dans un enregistreur cassettes complet avec des stops et des fills (je ne sais pas ce que ça veut dire :p )


    Crédits dessin: Dessin proposé par Uchibuster, que je remercie d'ailleurs de nous avoir autorisés à utiliser ses créations. Je vous invite d'ailleurs à aller y jeter un coup d'oeil.
    Source: http://www.nme.com/blo......

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    5
    Lundi 11 Août 2014 à 12:57

    Ok, je perds pas complètement la tête, alors :p

    4
    Dimanche 10 Août 2014 à 13:13

    Je confirme c'est bien de Streetwalker qu'est tirée la chanson Dangerous ! 

    3
    Vendredi 8 Août 2014 à 13:40

    Il est vraiment trop fort notre petit Michael, c'est vraiment impressionnant tous les sons qu'il peut faire. Je l'avais déjà entendu dans une vidéo (enfin il y avait pas d'image, juste du son) où il était interrogé par rapport à son soi-disant plagiat de Dangerous, c'est vraiment excellent.

    D'ailleurs il y disait aussi qu'il avait écrit Dangerous à partir de Streetwalker (enfin il me semble, je confonds peut-être avec une autre chanson mais je crois pas), enfin du moins il a repris la ligne de basse il me semble.

    2
    Vendredi 8 Août 2014 à 11:16

    Merci à toi my dear friend pour ta visite :)

    1
    Lady J.
    Jeudi 7 Août 2014 à 23:05

    Merci pour cet article qui nous en apprend encore un peu plus sur le génie qu'était Michael :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :